Sélectionner une page
Vous appréciez nos articles ? Partagez les!
LinkedIn
Facebook
Twitter
GOOGLE
http://blog.empreintehumaine.com/six-actions-pour-la-reussite-du-retour-au-travail-de-son-employe-a-la-suite-dun-arret-maladie/
PINTEREST

Un retour au travail bien géré est déterminant pour le bien-être de l’employé, de l’équipe et du manager. Voici six actions simples pour contribuer à la réussite de ce retour.

1. Garder contact avec son employé
Si l’employé le désir, si le service de santé donne son accord, le manager peut prendre des nouvelles de son employé en absence. Ce geste simple, est généralement perçu comme une marque de considération et peut même contribuer à diminuer le niveau d’anxiété de la personne en absence. Il n’est ici pas question de parler de retour au travail, mais plutôt d’exprimer qu’on a le souci de son bien-être et que l’on veut prendre de ses nouvelles. Certaines personnes sentent le besoin de partager leurs préoccupations liées au travail dès le premier appel. Sinon, il faut respecter le rythme de rétablissement.

2. Préparer l’équipe
L’absence, comme le retour, d’un collègue peut susciter beaucoup d’interrogations au sein de l’équipe. La confidentialité est le premier critère à considérer, si le manager ne doit absolument pas communiquer sur les motifs de l’absence, cela ne signifie pas pour autant qu’il doit garder un silence total. Le manager peut rencontrer son équipe dès le début, répondre aux préoccupations et faire connaître ce qu’implique pour le reste de l’équipe l’absence du collègue. Au cours de la période d’absence, le manager s’assurera à nouveau que la mise en place de la mesure choisie se déroule bien. Quand la date de retour de l’employé est fixée, le manager en informe l’équipe et précise les modalités de retour (retour progressif, transition avec l’employé temporaire, ou la répartition des tâches) et ce que cela implique pour l’équipe.

3. Préparer le retour au travail de l’employé
Il est reconnu que l’employé qui revient au travail anticipe grandement ce moment. Le fait d’avoir gardé contact avec l’employé facilitera cette étape. Le but de cette rencontre est de bien préparer l’employé à reprendre son travail dans de « bonnes » conditions. Un plan de retour au travail pourra être élaboré dans lequel les conditions de retour ainsi que des moyens entendus pour répondre aux préoccupations de l’employé et du manager seront décrits. Cette étape du plan de retour est conduite par le manager ou, dans certaines organisations, avec la présence d’un coordonnateur de retour au travail.

4. Mettre en place les solutions retenues
L’engagement du manager dans ce processus est de s’assurer de la mise en place des mesures retenues qui facilitent la réintégration de l’employé et son maintien à l’emploi et ce, avant même le retour de l’employé. On n’a qu’à penser à l’horaire de travail, aux tâches, la formation, le processus de résolution d’un conflit etc. Tout doit être planifié avant le jour « J ». Avec l’aide des différents acteurs de l’organisation, la mise en place de ces mesures sera d’autant plus facilité si dans cette organisation existe un programme de retour au travail. Le manager s’assurera également que les membres de l’équipe comprennent bien les ajustements mis en place pour faciliter le retour de leur collègue sans quoi l’incompréhension pourrait engendrer une perception d’iniquité.

5. Accueillir l’employé
L’accueil de l’employé lors de son retour au travail est de la responsabilité du manager. C’est à lui de préparer l’équipe et d’assurer un accueil favorable à l’employé. Il pourra, bien sûr se faire aider par l’équipe santé ou RH. Si une autre personne a occupé le poste de l’employé pendant son absence, il est important de prévoir une transition au cours des premiers jours du retour au travail. Le fait de pouvoir compter sur un collègue au retour, permet de diminuer le niveau d’anticipation et d’obtenir toute information sur les nouveautés concernant le poste (technologie, formation, réorganisation etc.). Le manager devrait, pour sa part, prendre du temps pour recevoir l’employé à son bureau puis l’accompagner à son poste de travail.

6. Assurer un suivi auprès de l’employé et de l’équipe
Les semaines qui suivront le retour au travail sont importantes. Le manager s’assure que les modalités prévues dans le plan de retour sont respectées. Il se peut par ailleurs que des changements ou des ajustements soient apportés au plan. Le suivi auprès de l’employé mais aussi auprès de l’équipe permet de valider la « faisabilité » du plan de retour. Le suivi se termine par une dernière rencontre avec l’employé où le manager et l’employé conviennent que les mesures prévues au plan de retour ont été rencontrées.

Bien que la réussite d’un retour au travail dépende de plusieurs facteurs, le rôle du manager est déterminant. En plus de soutenir l’employé en absence, comprendre les facteurs qui ont pu y contribuer et collaborer à la recherche de solutions, cette démarche peut initier de nouvelles pratiques de prévention tertiaire bénéfiques pour l’ensemble des employés.

Pour contacter l’auteur, cliquez ici

Vous appréciez nos articles ? Partagez les!
LinkedIn
Facebook
Twitter
GOOGLE
http://blog.empreintehumaine.com/six-actions-pour-la-reussite-du-retour-au-travail-de-son-employe-a-la-suite-dun-arret-maladie/
PINTEREST